Logo CHATEAUNEUF (Côte d'Or)
AccueilToutes les pagesLes Cloches de l'Église

Les Cloches de l'Église

Aucun document, antérieur au XVIème siècle, ne fait allusion aux cloches de l'église. Ce n'est en effet qu'en 1544 qu'il est précisé que les prêtres du Mépart doivent dire et chanter le libera, sous les cloches, après la messe de fondation. Il faut attendre, ensuite, près de 50 ans pour apprendre que le 6 février 1592, les habitants durent emprunter 800 livres pour les réparer et procéder à leur «réachapt», suite aux sérieux dommages causés à l'église (et au village) par les troupes ligueuses, conduites par Charles de Villeneuve contre Châteauneuf rallié à Henri IV. En 1630, il est fait mention d'une grosse cloche que l'on sonne pour la messe de la fondation Millot, mais qui sert également pour annoncer la Grand'messe du Rosaire et celles des fêtes de Notre Dame." En 1720 le clocher comptait quatre cloches d'un poids total de huit mille livres. Mais en 1779, un violent orage embrasa le clocher et fit fondre les cloches qu'on se hâta de remplacer. En 1789, survint la Révolution et le besoin de se procurer du bronze pour la fabrication des canons. Les cloches furent fondues et il n'en resta qu'une, brisée par la foudre en 1834 et en 1897. Chaque fois, elle fut refondue. La cloche du Saint-Esprit datant de 1526 et la cloche Jacobus de Vienne de 1593 sont classées aux Monuments historiques.